Une entrée sur la scène hip-hop sud-coréenne : les artistes féminines (2/2)

                Nous vous avions présenté Yoon Mi Rae, CL et Cheetah, trois grandes rappeuses sud-coréennes. De leur look à leur rap, leurs particularités vous ont certainement marquées. Aujourd’hui présentation de trois rappeuses dont l’attitude a marqué les esprits. Attendez-vous à toujours plus de surprise dans cette deuxième partie !

Miryo

                Faisant partie des aînés du rap féminin sud-coréen, elle débute en 2000 à 19 ans dans le groupe hip-hop Honey Family avant de rejoindre 6 ans plus tard le groupe K-Pop incontournable, Brown Eyed Girls. Souvent élue « meilleure rappeuse féminine » malgré le temps qui passe, elle ne perd jamais en popularité et reste un monument du rap juste après Yoon Mi Rae. Abandonnant le chant, domaine vers lequel sa mère la pousse depuis son plus jeune âge, elle quitte tout pour se consacrer au hip-hop que ce soit en tant que rappeuse et danseuse. En 2012, elle devient la seule productrice féminine de l’histoire de l’émission Show Me The Money. Elle prend alors sous son aile Cheetah. Pile entre la K-Pop pure et le hip-hop très underground, c’est un personnage unique qu’il ne faut pas chercher à classer. En 2018 et depuis quelques années déjà, elle est la première artiste féminine en termes de droits d’auteur avec 93 chansons à son actif, seule femme dans le top 10 de Corée du Sud.

                La chanson ci-dessous, sortie il y a déjà 7 ans, est un bon choix pour présenter Miryo bien que ses chansons soient assez différentes les unes des autres. Le clip a vieilli mais la chanson reste une pépite dans le monde musical sud-coréen de l’époque.

Jessi

                Après des débuts solos à 17 ans, elle rejoint le groupe Uptown en remplacement de Yoon Mi Rae. Cependant, elle décide de quitter la Corée du Sud à ses 21 ans pour retourner aux Etats-Unis. Cinq ans après, elle revient en tant que membre du trio hip-hop Lucky J avant de participer à Unpretty Rapstar. Cette émission signe sa consécration : la personnalité atypique de la rappeuse surprend les sud-coréens qui tour à tour la critiquent et font son éloge. Les sentiments mixtes qu’elle provoque sont directement à l’origine de la célébrité qu’elle arrive à atteindre en peu de temps. Elle finit à la seconde place, non sans avoir choqué et provoqué de l’admiration par ses diss et sa franchise. Peau tannée, maquillage occidentale et poitrine refaite, Jessi n’est pas la coréenne type. Se positionnant à l’opposé des standards et des conventions, elle tire de sa différence toute sa force et a su séduire le coeur du public.

Rappeuse atypique reconnue par le public à un âge tardif, elle a depuis eu son lot de chansons, d’émissions télévisées et de gros titres dans les tabloids. Depuis cette année, elle est la toute première artiste de P-Nation, label fondé par nul autre que Psy lui-même. La chanson proposée ci-dessous a été soigneusement choisie. Montrant son rap agressif et sa voix husky, Jessi montre sa confiance en elle et son indépendance, fidèle à elle-même.

Yezi

                Débutée à l’âge de 18 ans dans le groupe K-Pop plutôt innocent FIESTAR, elle ne connaît le succès que lorsque le groupe se tourne vers le sexy. Leur célébrité est momentanée et fragile mais est soutenue par la soudaine popularité de Yezi. En effet, elle rejoint l’émission Unpretty Rapstar et fait tout de suite effet sur le public. Son air ennuyé, presqu’arrogant, et son rap agressif impressionnent le public. Tout d’abord danseuse puis chanteuse avant de s’intéresser au rap par l’influence de Yoon Mi Rae, elle est vite reconnue par ses capacités dans tous les domaines.

                La chanson ci-dessous est sortie juste après son apparition dans l’émission. Subtile critique d’« Unpretty Rapstar », il contient un message de révolte, caché entre les lignes, délivré avec passion et colère par la rappeuse qui détruit par la même occasion le plateau. Le monde fermé du business musical coréen a toujours été une source de haine de la part des rappeurs qui ne souhaitent pas se conformer. Et Yezi en est la preuve.

Si vous aimez le hip-hop et souhaitez enregistrer votre prochaine mixtape, vous pouvez faire appel à RekYou.

Si vous êtes un studio, créez votre annonce sur RekYou.

Retrouvez également des conseils sur comment préparer votre session d’enregistrement sur le blog de RekYou.

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *