Interview à l’ingénieur du son du studio Audioblend

Cette semaine, on s’est rendus à Roubaix pour rencontrer Jean-Philippe Faillie aka Phil Spread. Il nous retrace son parcours, sa passion et une anecdote plutôt originale.

Présente-toi, que représente la musique pour toi ?

Je m’appelle Jean-Philippe Faillie aka Phil Spread. La musique pour moi, c’est une passion qui m’a été transmise par mes frères et sœurs dès le plus jeune âge, et que j’ai entretenu en devenant acteur dès l’adolescence. J’ai commencé par les platines vinyles et le clavier vers 15 ans, et j’ai produit mes premières maquettes à la même période. J’aime beaucoup ce style de musique, je m’arrête plus sur des titres que sur des catégories ou artistes. Pour moi, c’est une affaire de ressenti. Un artiste peut faire des titres que j’adore et d’autres que je déteste. C’est pareil pour les styles musicaux. Je peux te dire que j’aime le R&B, car c’est un des styles que j’écoute le plus… mais il y a la moitié des titres de R&B qui ne me font ni chaud ni froid.

Quel est le nom de ton studio ?

Mon studio c’est Audioblend, un projet studio situé à Roubaix (59) à base digitale, servie par une touche d’analogique, avec des lampes, de la sommation, compresseur et eq analos.

RekYou Audioblend

Retrace-nous ton parcours…

J’ai effectué mes premiers enregistrements sur cassette quand j’avais une dizaine d’années. J’étais alors un enfant et je m’amusais à faire des montages et à enregistrer ma voix par dessus. C’était alors plus un jeu qu’autre chose…

Vers l’âge de 15 / 16 ans, j’ai formé un groupe de rap dont j’étais le DJ / beatmaker, et j’ai rejoins un autre groupe de reggae dans lequel je jouais du clavier. Les deux formations ont eut le même besoin de produire une maquette pour proposer ma musique dans des cafés concerts et petits festivals régionaux. Comme j’étais celui qui était le plus « calé » en la matière, je m’y suis naturellement collé, en sachant que je ne savais vraiment pas grand chose des techniques d’enregistrement à l’époque et que je tâtonnais avec une console, deux micros destinés au live et deux enregistreurs mini disc… Au final, on a eu un résultat qui valait ce qu’il valait mais qui a permis aux deux groupes d’avancer au niveau des scènes.

À partir de ce moment là, je glanais toutes les infos que je pouvais sur l’enregistrement (ce qui n’était pas facile comme aujourd’hui puisque je n’avais pas de connexion internet domestique) et j’ai eu quelques autres demandes qui m’en ont amené d’autres, etc… J’ai voulu naturellement m’orienter vers cette voie au niveau scolaire mais sans succès, en grande partie à cause du manque de moyens pour financer un cursus dans le privé, et du manque de places dans le public. J’étais un peu blasé car j’avais réussi à obtenir mon bac scientifique avec mention mais cela n’avait pas suffit… Du coup j’ai fait autre chose tout en continuant à faire des projets musicaux le soir et le week-end,.

Je me suis orienté vers la vente, puis j’ai travaillé plusieurs années dans ce domaine afin de capitaliser une petite somme pour pouvoir me payer une formation avec des pros et du matériel de base afin de me mettre à mon compte. J’ai ouvert mon premier « studio » en septembre 2011 et depuis je n’ai pas arrêté de me développer avec depuis 3 ans la création d’une EURL, d’un studio dédié et des centaines de projets à mon actif !

RekYou Audioblend

Fais-nous part de tes projets futurs !

Le développement du studio est basé sur plusieurs pôles : musique, professionnels, formation, acoustique. Au niveau musique, les objectifs sont de participer à de plus en plus de projets d’envergure nationale et internationale. Pas d’artiste en priorité, mais de bons titres!

Quels conseils donnerais-tu à un artiste qui enregistre pour la première fois en studio d’enregistrement ?

J’ai réalisé une vidéo qui est sur la chaîne YouTube du studio qui explique selon moi comment bien préparer sa session studio en 8 points. Je vous laisse aller la découvrir sur la chaîne AUDIOBLEND. https://youtu.be/-VGCblX1-R0

RekYou Audioblend

Selon toi, quelles sont les qualités qu’un ingénieur du son doit avoir ?

Dans notre métier, il faut avoir une vision de l’instinct mais aussi et surtout, un sens de l’écoute développé pour réussir à cerner les attentes de l’artiste qui vient vers vous.

Raconte-nous l’anecdote la plus originale que t’aies vécu en studio d’enregistrement ?

Je pense que c’était une session de prises de voix avec un artiste qui terminait par l’enregistrement d’ambiances additionnelles. Elles devaient à la base nous permettre de rendre le morceau plus vivant et dynamique. Sauf que l’artiste n’était pas du tout à l’aise avec ce type de pistes et que du coup, après 3 ou 4 essaies on était tous les deux morts de rire et on a décidé de reporter l’enregistrement de ces ambiances à une date ultérieure, afin que l’artiste puisse les préparer et s’entraîner à les réaliser. Comme quoi parfois, ce ne sont pas les pistes additionnelles les plus évidentes!

Pour découvrir davantage ce studio d’enregistrement, son cadre, ses équipements, ses services, tu peux te rendre sur sa page rekyou.
Pour une session d’enregistrement, prise de voix, un mixage ou un mastering d’un titre ou de ton projet musical, tu peux réserver un studio d’enregistrement,ici.
Fais comme le studio AudioBlend, crée ton annonce sur RekYou.
Découvre d’autres studios sur rekyou

Leave A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *